Les noms de domaine Marine Le Pen lors de la présidentielle de 2012


en partenariat avec 01net

L’observatoire des noms de domaine des candidats à l’élection présidentielle française de 2012  a étudié via Keep Alert (*) l’ensemble des noms de domaine déposés autour de Marine Le Pen. 72 noms de domaine pertinents ont été détectés avec seulement 12 % appartenant au Front National.

La candidate du Front National aux élections présidentielles 2012 n’a pas beaucoup investi dans les noms de domaine. Elle ne détient que 12 % des adresses internet reprenant son patronyme contre 51 % pour Bayrou , 28 % pour Sarkozy  ou 27,5 % pour Hollande.

Si 55 % des noms de domaine du Front National sont utilisés pour les sites web de Marine Le Pen, il y a quelques anomalies. Marinelepen.net est à vendre sur Sedo alors qu’il est détenu par le parti. Marinelepen.com et .FR sont eux en cours de maintenance (page blanche avec la simple mention « it works ») alors qu’ils apparaissent en première page du moteur de recherche Google sur la requête Marine Le Pen [MAJ : le mardi 24 janvier 2011, les sites sont désormais actifs et redirigent vers marinelepen2012.fr].

Les noms de domaine « le pen » sont principalement enregistrés en .COM (30,5 %), .FR (21 %), .NET (12,5 %), .INFO et .ORG (9,5 %). Keep Alert a également détecté un nom de domaine litigieux mise en vente sous l’extension pays de l’Argentine : marinelepen.com.ar. La candidate frontiste ne peut également pas utiliser son patronyme en .TV (lepen.tv) qui est un site pornographique. L’extension sulfureuse .XXX a attiré un courageux anonyme à enregistrer marinelepen2012.xxx qu’il utilise sur une page parking proposant des liens publicitaires adultes.

Marine en 2012 ou en 2017 ?

Les noms de domaine les plus pertinent contenant « le pen » sont associés au prénom de la candidate du Front National (Marine, 45 %), 2012 (32 %), 2017 (8 %), Jean-Marie (5 %) et seulement 2 noms de domaine avec président.
45 % des noms de domaine « le pen » pointent les pages d’attente par défaut des bureaux d’enregistrements utilisés (OVH, 1&1, LWS…). 25 % sont des pages parking (ex : votezlepen.com) et / ou mis en vente par leurs titulaires comme les couples le-pen2012.com et .FR et 2012lepen.fr et .COM.

 

capture d'écran de lepen2012.com

La candidate du Front National utilise le nom de domaine marinelepeneurope.eu, son site internet de « député non inscrit au parlement européen ». Sa campagne utilise un .FR pour le site phare : marinelepen2012.fr.
Parmi les autres sites actifs, Keep Alert a relevé marinelepen2012.info traitant de la dette publique française. Dans le même esprit, marinelepen2017.com et .ORG redirigent vers un article Wikipedia traitant de « la grande dépression ». marinelepenelysee2012.com est un « forum de soutien, de discussions et d'échanges pour porter Marine Le Pen au pouvoir ».
Enfin le nom de domaine lepen2012.com délivre le message suivant : « À l'heure où le web occupe une place importante dans la vie quotidienne des français, comment peut-on espérer avoir la moindre crédibilité en étant assez "déconnecté" du monde moderne pour ne pas penser à réserver un nom de domaine au moins quelques mois à l'avance, l'opération prenant 10 minutes et coûtant environ 5€ par an ». Le nom de domaine a été déposé le 28 janvier 2011.

 (*) Etude réalisée via le module surveillance de noms de domaine de Keep Alert à l’identique et au contenant le nom « le pen » le 23/01/2012. Les noms de domaine non pertinents ou sans rapport avec le candidat (ex : lerapenfrance.com, littlelupenude.net) ont été exclus de l’étude.

Keep Alert, plateforme de surveillance de marques sur Internet, détecte également les pratiques douteuses touchant les noms de marques et de personnalités parmi les noms de domaine, régies publicitaires (ex : Adwords), médias sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, Wikipedia…). Chaque résultat détecté fait l’objet d’une capture d’écran horodatée et d’une qualification de contenu.