Sprint des noms de domaine des présidentiables en 2012

Après avoir étudié les noms de domaine de chaque candidat depuis novembre 2011, l’observatoire des noms de domaine des candidats à l’élection présidentielle de 2012 s’est penché sur les derniers enregistrements ou modifications notables des dernières semaines (*). Quel candidat a suscité le plus de dépôts ? bonjourfrancoishollande.fr ou la-france-forte-sarkozy.com sont-ils des noms de domaine officiels ? Découvrez-le dans notre dernière étude Keep Alert.

François Hollande gagne 165 nouveaux noms de domaine depuis notre précédente étude fin 2011 et devance Sarkozy en nombre de récents enregistrements (131).
Le candidat socialiste compile toujours autant de soutien (ex : avechollande.fr, creilavechollande.com, hollande17.com…) parmi ces nouveaux noms de domaine.

Critiques multipliées parmi les noms de domaine des deux favoris

Les partisans du candidat comptent même toussaufhollande.com qui redirige vers toushollande.fr. Un dépôt préventif face aux attaques de l’UMP ? La version .FR (toussaufhollande.fr) redirige en effet vers le site de la majorité tout comme une série de « hollande86 » en .COM, .ORG, .NET, .INFO ou .EU !

capture d'écran de bonjourfrancoishollande.fr
                                       capture d'écran de hollande2012.fr

Eric Cesari, le Directeur Général de l'UMP, a déposé une série de six noms de domaine associant le nom du candidat socialiste aux menaces d’augmentation d’impôts comme impotshollande.com.
François Hollande est moqué sur le site internet bonjourfrancoishollande.fr qui parodie le magazine « Closer » comme « Loosers ».

Après avoir redirigé vers le site de l’UMP puis autistessansfrontieres.com, le médiatique hollande2012.fr  propose un forum avec une caricature en page d’accueil représentant François Hollande au coté du président actuel Nicolas Sarkozy.

Si les supporters du candidat ont enregistré des noms de domaine de soutien (ex : la-cote-dor-avec-sarkozy.com, le-bon-choix-cest-sarkozy.com, lesetudiantsavecsarkozy.fr…), le président de la République attire toujours autant de critiques. 10 % des 131 nouveaux noms de domaine  concernent la déclinaison « sarkozy ça suffit ».
la-france-forte-sarkozy.com reprend le slogan de campagne du candidat UMP tout en moquant ses promesses.

Le trophée du typosquatting le plus original de l’Observatoire est attribué au nom de domaine srkozy.fr, qui reprend le site de l’UMP sans plus aucun A. Explications, « Sarkozy et l'UMP nous ont fait perdre notre AAA. Nous leur volons les leurs ! ».

capture d'écran de srkozy.fr
Deux nouveaux noms de domaine associant Sarkozy à Islam en .COM et .FR sont utilisés pour témoigner « d’hypocrisies explosives ».
nicolas-sarkozy-juif.fr redirige vers le site devisurgent.com. Un des noms de domaine les plus longs détectés est pourquoisarkozyatilrenverselepresidenteludecotedivoire.fr.

Les deux favoris à l’élection présidentielle sont réunis dans des noms de domaine comme sarkozy-contre-hollande.com ou sarkozy-hollande.net.

Rediriger son nom de domaine politique vers l’adresse de son choix

Parmi les autres candidats, François Bayrou gagne 40 nouveaux noms de domaine depuis la précédente étude Keep Alert.

La majorité des noms de domaine associe le nom du candidat du Modem à des lieux géographiques (ex : bayrou-paris.fr). Clin d’œil à son projet de loi "Produire en France" ? madeinbayrou.com et .FR ont été déposés par le Mouvement Démocrate et redirigent vers le site officiel bayrou.fr.

Depuis l’étude de ses noms de domaine , Marine Le Pen enregistre cinq nouveaux dépôts. Le nom de la candidate du Front National est programmé jusqu’en 2022 : marinelepen2022.com. Son .XXX a aussi été enregistré anonymement et attend sagement sur la page parking du « registrar » GoDaddy.

Enfin, les surveillances des deux études plus récentes (début 2012) concernant Eva Joly  et Jean-Luc Mélenchon génèrent logiquement moins de résultats.
Les nouveaux noms de domaine avecevajoly.com et .FR confortent le site de soutien aveceva.fr. Rien à signaler pour le candidat du Front de Gauche à part le nom de domaine anti-melenchon.fr qui redirige vers un site de dénonciation de médicaments dangereux.
Rappelons qu’un titulaire de nom de domaine peut faire rediriger techniquement son nom vers l’adresse internet de son choix sans l’accord du titulaire de l’URL de destination. Certains s’en donnent à cœur joie !

(*) Étude réalisée via le module surveillance de noms de domaine de KeepAlert.com à l’identique, au contenant et à l’approchant le nom de famille du candidat le 20 mars 2012. Seuls les résultats pertinents ont été retenus.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert Keep Alert.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
You must have Javascript enabled to use this form.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···